Neuromythes pour mieux enseigner

, par Kathy Ajakane

Au cours des dernières années, des chercheurs ont découvert que les enseignants possèdent souvent des neuromythes, c’est-à-dire des croyances erronées au sujet du fonctionnement du cerveau des élèves. Puisque ces neuromythes peuvent parfois influencer les choix pédagogiques des enseignants, ils peuvent aussi constituer des obstacles à l’adoption de pratiques d’enseignement plus efficaces.

Quelques exemples de neuromythes :



Connaitre les neuromythes pour mieux enseigner

Wébinaire- Université du Québec- de Steve Masson (professeur et directeur du laboratoire de recherche en neuroéducation) - 5 avril 2017

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)