La lutte contre les déserts médicaux est renforcée

, par Kathy Ajakane

Jusqu’à présent, les territoires étaient définis uniquement en fonction du nombre de médecins par habitants.

Désormais, les territoires bénéficiant d’aides seront définis en fonction de plusieurs critères :
- les besoins de soins en fonction de l’âge des habitants ;
- le temps d’accès par la route vers le médecin généraliste ;
- le volume d’activité des médecins ;
- l’âge des médecins pour tenir compte des départs prévisibles à la retraite.

Cette nouvelle méthode permet de définir plus précisément les besoins de la population par territoire et de réduire les inégalités d’accès aux soins sur du long terme.
Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, renforce encore les moyens dédiés à la lutte contre les déserts médicaux. Concrètement, pour inciter davantage de médecins généralistes à s’installer dans les territoires qui en ont le plus besoin, les critères de sélection des zones bénéficiant d’aides ont été revus. La part de la population couverte par les dispositifs d’aide à l’installation des médecins va augmenter fortement.

Communiqué de presse- du 10 mars 2017

Le Pacte Territoire santé- Des mesures concrètes pour lutter contre les déserts médicaux

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)