Les concours en STMS et en BSE

Cette rubrique est destinée à celles et ceux qui souhaitent s’informer sur le CAPET STMS et/ou sur l’agrégation en STMS.

Les articles RSS

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

Sélections

  • PRS IDF : 3 bilans

    Le premier projet régional de santé de l’ARS Île-de-France avait pour fil rouge le développement d’une approche coordonnée de la santé, entre prévention, soin et prise en charge médicosociale au service de l’amélioration de l’état de santé et de l’accès à la santé des Franciliens .

    Le premier Projet régional de santé (PRS) Ile-de-France se termine fin 2017.

    A cette occasion, l’ARS IDF publie 3 bilans (mai 2017) par thème et par zone géographique.

    Ces 3 bilans s’organisent de la manière suivante :

    • une synthèse transversale
    • trois schémas et un programme : schéma régional de prévention (SRP), schéma régional d’organisation des soins (SROS), schéma régional d’organisation médico-sociale (SROMS), schéma de prévention, programme Régional d’Accès à la Prévention et aux Soins (PRAPS)
    • les partenariats et l’animation territoriale en Île-de-France, déclinés par département : 75, 78, 91, 95, 77, 92, 93,94

  • La fumée vous dérange ?

    Le tabac a connu son âge d’or. Désormais, il est à bannir au nom de la santé publique. Alors, à quand la fin ?

    Le documentaire : « La fumée vous dérange ? » - LCP diffusé du 25 avril au 19 juin 2017, rappelle que fumer n’a pas toujours signifié mourir à petit feux... Bien au contraire, fumer a longtemps été associé à l’idée d’émancipation, de convivialité et de plaisir....
    Les états et les industries y ont chacun trouvé leurs comptes jusqu’au moment où fumer est devenu une affaire de santé publique.

    Le documentaire est suivi par un débat sur le bras de fer engagé contre le tabac.

  • La méthode et les dispositifs MAIA se généralisent

    La méthode et les dispositifs MAIA se généralisent depuis 2011 après une expérimentation de 3 ans. Les 352 dispositifs MAIA en fonctionnement couvrent désormais 98 % du territoire français métropolitain.

    Les enjeux de MAIA ? Permettre la continuité des parcours des personnes âgées – autrement dit, éviter les ruptures de prise en charge — dans un environnement éclaté qui mobilise de nombreux professionnels de disciplines différentes (secteur social, médico-social et sanitaire), assurer la prise en charge des situations complexes par un professionnel formé et dédié, le gestionnaire de cas.

    La loi d’adaptation de la société au vieillissement a conforté les dispositifs MAIA, notamment en autorisant les professionnels qui interviennent dans le cadre d’une équipe de soins à échanger des informations relatives à la santé, à la situation sociale et à l’autonomie des personnes âgées afin de faciliter leur parcours.

    Cinq ans après la généralisation de MAIA, l’évaluateur fait des constats quant à l’intégration des services sur les territoires, la gouvernance des projets au service des parcours des personnes âgées, la prise en compte les organisations locales du système de santé....

  • Pauvreté : Tableaux statistiques

    L’Insee publie une série de tableaux chiffrés (parution du 19.01.17) présentant les données de son enquête statistique sur les ressources et conditions de vie (SRCV) : pauvreté en conditions de vie, insuffisance de ressources, retards de paiement, restrictions de consommation, difficultés de logement.

    L’enquête statistique sur les ressources et conditions de vie (dispositif SRCV) porte sur les revenus, la situation financière et les conditions de vie des ménages.
    Cette enquête est la partie française du système communautaire EU-Silc (European Union-Statistics on Income and Living Conditions). Elle sert de référence pour les comparaisons de taux de pauvreté et de distributions des revenus entre États membres de l’Union Européenne et pour les actions communautaires de lutte contre l’exclusion.

  • SOS Santé pour Tous

    Ce documentaire d’Arte, SOS santé pour tous, diffusé en janvier 2017, est un passionnant état des lieux de la santé en Europe : 4 gros plans en France, en Angleterre, en Suède et en Allemagne.

    Le système de santé français a longtemps été considéré comme un exemple. Fragilisé de toutes parts, il est pour certains au bord de la désintégration.

    Comment repenser le traitement des pathologies invalidantes ? Quelle politique de prévention ? Comment permettre à chacun d’être soigné selon ses besoins tout en préservant l’équilibre des comptes publics ?

    L’enquête de Thomas Johnson met en lumière une variété de réflexions et d’exemples qui portent leurs fruits : les maisons de santé à Nevers pour lutter contre les déserts médicaux, le parcours de soins à Liverpool pour faire face à l’explosion des cancers, de l’obésité et du diabète, le développement de la e-médecine et la responsabilisation du patient en Suède, la médecine intégrative en Allemagne..

  • Décryptage Collector

    L’ANPAA diffuse depuis deux ans une collection en ligne de documents : les « Décryptages de l’ANPAA ».

    Le Décryptage Collector 2015-2016, paru en janvier 2017, est intitulé « Addictions : soyons sérieux ». Il comporte plusieurs sous dossiers très riches en information :

    - > sur l’alcool. L’ANPAA revient sur les chiffres de la mortalité, les dommages individuels et collectifs de l’alcool et aussi sur la loi Evin (entre intérêts économiques, protection de la santé et sécurité publique). L’ANPAA s’intéresse également aux rôles des médias et notamment aux émissions de télévision diffusées via internet (ex. Recettes Pompettes) qui échappent à la loi.

    - > sur le cannabis. Le dossier présente les politiques des pays de l’UE et aussi s’arrête sur la politique française, inchangée depuis la loi de 1970. Même si la France reste l’état européen le plus répressif, le dossier conclut en présentant les chiffres de l’OFDT afin de montrer que notre pays connait les plus hauts niveaux d’expérimentation et de consommation du cannabis.

    - > sur le tabac. Il est à l’origine de la plus grande catastrophe sanitaire du 20ème siècle et provoque à l’heure actuelle 230 décès/ jour. ANPAA prône une prévention de l’entrée dans le tabagisme en priorité en direction des ados et des jeunes.