Classes inversées / Classe renversée

, par Kathy AJAKANE

La classe inversée, développée depuis 2012, connait un engouement tout particulier. 2 articles reprennent les principales informations de la journée d’étude « Apprendre et enseigner à l’ère numérique », qui s’est tenue au Collège des Bernardins le 6 octobre 2016.

Le 1er article revient sur la version originale de la classe inversée. L’idée initiale était de proposer les leçons, sous la forme de vidéos, en dehors de l’espace-temps de la classe proprement dite et d’utiliser ce dernier pour mieux accompagner les élèves dans leurs apprentissages : c’est la classe inversée de Type 1.

Selon le 2nd article, il y aurait différentes façons de mettre en place la classe inversée. Ainsi, « l’apprenant actif » sort de la classe, en lieu et en temps, pour s’alimenter intellectuellement dans les contextes fortement marqués par le numérique : c’est la classe inversée de Type 2 à laquelle s’ajoute une version systémique, la classe inversée de Type 3. Enfin, ces figures sont complétées par la classe renversée.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)