IAE : insertion par l’activité économique

, par Kathy Ajakane

L’insertion par l’activité économique, issue d’initiatives d’acteurs de terrain, est au coeur des politiques de lutte contre les exclusions.

Les Structures d’Insertion par l’Activité Economique (SIAE) ont pour finalité de favoriser l’insertion professionnelle dans le cadre d’une activité économique. Elles assurent aux personnes qu’elles embauchent un accueil, un parcours socioprofessionnel s’appuyant sur une expérience de travail, une formation et un accompagnement adapté à la personne.

Une brève histoire

L’insertion par l’activité économique (IAE) est née dans les années 1970 à l’initiative d’acteurs de terrain souhaitant favoriser l’autonomie et la mise en situation de travail de personnes éloignées de l’emploi.

Pour autant, la reconnaissance institutionnelle des acteurs œuvrant dans ce champ et leur structuration se sont déroulées progressivement. En 1998, la loi d’orientation relative à la lutte contre les exclusions a permis d’inscrire leur action dans le code du travail.

C’est quoi l’IAE ?

Du côté des SIAE :

Du côté de l’usager :

En bref :
L’insertion par l’activité économique (IAE) permet aux personnes les plus éloignées de l’emploi, en raison de difficultés sociales et professionnelles particulières (âge, état de santé, précarité) de bénéficier d’un accompagnement renforcé qui doit faciliter leur insertion professionnelle.

Des structures spécialisées, comme les entreprises d’insertion, les associations intermédiaires, les entreprises de travail temporaire d’insertion ou les ateliers et chantiers d’insertion signent des conventions avec l’Etat qui leur permettent d’accueillir et d’accompagner ces travailleurs.

Evaluation de 9 SIAE

L’accompagnement des salariés en insertion est au cœur du métier des SIAE, cependant si ce dernier est mesuré par des indicateurs de retour à l’emploi, un projet d’insertion par l’activité économique va souvent au-delà et génère d’autres impacts sur un territoire.

L’accompagnement DLA présenté dans cette fiche « retour d’accompagnement DLA » a proposé d’interroger et de mesurer l’apport au territoire (impact social, environnemental ou sociétal) et s’inscrire dans une démarche d’amélioration des pratiques et de développement des 9 SIAE accompagnées. Elle présente le contexte, la mise en œuvre, les facteurs de succès et les difficultés de cet accompagnement.



Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)