Politique de la ville et politique de peuplement

, par Kathy Ajakane

La politique de la ville a 40 ans, pourtant elle est instable et agitée par les mêmes débats dont celui de la mixité.

Pays et Quartiers d’Aquitaine et l’IHEDATE ont organisé, avec le soutien de la Région et du CGET, un séminaire régional sur le thème « Politique de la Ville et Politique de peuplement : la question de la mixité sociale », les 16 et 17 février 2017 à la Maison de la Région de Limoges -

Intervention Marie Christine JAILLET=>
L’histoire de la politique de la ville et les différentes modalités de traitement de la question de la mixité et du peuplement au fil des étapes successives de cette politique.

Origine de la politique la ville : 1 min 45 à 4 min 30

- > La politique de la ville porte essentiellement sur les parcs HLM, produit sous un régime d’exception (celui des ZUP), à la fin des années 50, pour résoudre la crise du logement. Ce parc avait pour ambition de loger les salariés venus travailler dans les villes.

- > Avec le changement des politiques du logement dans les années 70, avec notamment la priorité donnée à l’accession à la propriété d’une maison individuelle ; un changement intervient dans le peuplement du parc HLM avec le maintien sur place des ménages les plus modestes et l’entrée dans le parc HLM des familles immigrées et des ménages fragilisées par la crise économique et/ ou fragilisée par la transformation des structures familiales (augmentation des divorces, des familles monoparentales...).

La formation du problème est bien l’entrée du parc HLM dans la spirale qui associe paupérisation sociale (ex. augmentation des impayés), dégradation physique (absence d’entretien des bâtis) et disqualification qui débouchent sur une perte d’attractivité du quartier = "la mauvaise réputation" .

C’est ce que la politique de la ville va tenter de traiter.

Une politique sous le poids des représentations : 4 min 30 à 7 min 34

Cette politique est sous l’influence des représentations sociales des jeunes hommes :
- "années 80" : jeunes en mal d’intégration qui revendiquent des droits égaux,
- "années 90" : les "sauvageons" et la "racaille", la représentation glisse vers la menace de la délinquance,
- à l’heure actuelle, un autre glissement s’opère avec une menace de la République avec le repli communautaire et religieux (le port du voile et la menace terroriste).

Actes du séminaire.
Autres vidéos du séminaire.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)