L’apprentissage de l’autonomie

, par Kathy Ajakane

Comment aider les étudiants à développer les capacités à agir seul ? à prendre du recul sur leur travail ? Comment développer cette autonomie et les accompagner ?

L’autonomie dans les apprentissages universitaires est sous-tendue par la mise en œuvre de différents processus psychologiques tels que le sentiment d’efficacité personnel, l’autorégulation ou encore la créativité.

Ces processus peuvent être accompagnés par l’utilisation de différents outils : des outils de communication, de partage, de production ou encore de gestion des tâches.

Cette conférence de l’Université Paul-Valéry (Montpellier) a pour objectif de présenter ces processus psychologiques afin de montrer la faisabilité mais aussi l’intérêt de la conception et de l’usage d’espaces personnels d’apprentissage. Dans ce sens, la réflexion portera sur l’intérêt de l’apprenant dans la réutilisation de ses propres traces d’usage pour progresser dans ses apprentissages et augmenter ses chances de réussir dans un parcours universitaire.

Exemples d’outils :
- > eportfolio : permet à l’étudiant de construire son parcours. Il lui est demandé de se présenter à l’aide :

  • d’une carte mentale,
  • d’une vidéo,
  • d’un portrait chinois.

Ces différentes présentations « obligent » les étudiants à approfondir leurs réflexions et la connaissance de soi, développer leurs capacités d’analyse et de synthèse.

Ce eportfolio est ensuite mis à jour et compléter par les étudiants en 2ème année.
Il constitue le PPP : le projet professionnel personnalisé.

- > EPA : un espace personnel d’apprentissage.
Cet outil numérique a pour but d’aider les étudiants à apprendre. Cet outil est développé avec les étudiants, il comporte :

  • un « espace cours » : avec les contenus des cours, des liens vers d’autres documents ;
  • un « espace notes/ résultats aux partiels » : une mauvaise note peut être motivante dans le sens où elle est un challenge à relever ; inversement, une bonne note peut être un élément stimulant pour l’étudiant,
  • un « espace métiers » : les documents relatifs au PPP doivent être consultés régulièrement pour motiver l’étudiant,
  • un « espace aide » qui permet de communiquer avec la famille, les camarades et les enseignants,
  • un « espace de planification » ; il ne s’agit pas à proprement parler d’un EDT mais plutôt d’un planning personnalisé qui apprend à l’étudiant à organiser son emploi du temps (gestion des partiels et de ses activités personnelles....)

L’EPA permet d’améliorer la motivation et le sentiment d’efficacité.

Cet outil numérique permet également aux enseignants de consulter et de garder les « traces d’usage » (ex. date de consultation des documents...) et de dresser un diagnostic avec les étudiants pour mieux les accompagner...

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)