Le Levothyrox, un scandale sanitaire ?

, par Kathy Ajakane

Le Levothyrox, du laboratoire Merck Serono, est un médicament prescrit en cas d’hypothyroïdies (manque d’hormones thyroïdiennes) due à une absence de la glande thyroïde ou à une insuffisance de son activité. Environ 3 millions de personnes prennent du Levothyrox en France.

- > Levothyrox® : pas de scandale, mais une vraie crise sanitaire, france-assos-sante, le 8 septembre 2017.
Quelques mois avant la commercialisation du Levothyrox nouvelle formule, en septembre 2016, les associations de patients concernées ont été informées par l’ANSM du projet de changement de formule. En février 2017, on les a assurées de la conformité des études de bioéquivalence de la nouvelle formule. Malgré tout, dès mars 2017, une association, Vivre sans la Thyroïde, a fait part à l’ANSM des inquiétudes exprimées par certains patients. Dee très nombreux signalements préoccupants sont parvenus à l’association à partir du mois de mai. Une pétition a par ailleurs été signée par plusieurs dizaines de milliers de personnes pour demander au laboratoire de revenir à l’ancienne formule.

L’ANSM a bien adressé une lettre d’information aux nombreux professionnels de santé concernés en les invitant à la vigilance concernant certains patients identifiés comme susceptibles d’être particulièrement sensibles à ce changement de formule. Mais de nombreux patients, y compris parmi ceux visés précédemment, n’ont pas reçu l’information nécessaire par leur médecin, pharmacien ou par d’autres canaux.

Sur un sujet qui concerne la santé de 3 millions de personnes, l’information n’a manifestement pas été à la hauteur de l’enjeu de santé publique...

- > Entre le Lévothyrox et le Mediator, une différence de taille : le nombre et la pugnacité des patients touchés, huffingtonpost, 07/09/2017

Pour le Mediator, trois épidémiologistes étaient arrivés à la conclusion qu’il avait provoqué la mort de 500 à 2000 personnes. A ce jour, le Lévothyrox n’a pas fait de victime. Quelque 1500 cas d’effets indésirables graves ont été comptabilisées selon Le Figaro. Le même jour, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a démenti ce nombre.
Le Mediator a été consommé par deux millions de personnes entre 1976 et 2009. Le Lévothyrox concerne trois millions de patients chaque année...

- >Pourquoi le médicament Levothyrox fait-il polémique ?, LE MONDE | 07.09.2017
Les autorités sanitaires tentent d’apaiser la colère des patients qui dénoncent les effets secondaires de la nouvelle formule de ce médicament pour la thyroïde. Le laboratoire Merck a mis sur le marché fin mars 2017 une nouvelle formule du Levothyrox. Les changements ne concernent pas la molécule active, mais les « excipients », c’est-à-dire les autres substances qui permettent de donner sa forme au médicament (comprimé, gélule, sirop), d’améliorer la conservation ou de modifier le goût...

- > Levothyrox : les malades de la thyroïde dénoncent des « effets secondaires épouvantables », LE MONDE | 30.08.2017
A l’unisson, les internautes évoquent un « corps douloureux », traversé par de « violentes crampes musculaires ». Un corps qui « lâche et s’épuise ». D’aucuns rapportent également des « problèmes de peau », des poussées d’eczéma, de fortes démangeaisons, de l’acné rosacée ou encore d’« énormes hématomes ».

- > Levothyrox : la nouvelle formule rejetée par les patients . Infograpie, 20 min, Publié le 07/09/17

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)